Au dessus du Pic du Gar

dimanche 8 octobre 2017

Rando: Pic d'Aneto


Au programme de ces 2 jours l'ascension di Pic d'Aneto Il fait partir du massif de la Maladetta
Course prestigieuse, le seigneur des Pyrénées offre des paysages extrèmement variés et riches en émotion d'autant si comme nous vous avez prévus de pas

ser une nuit en altitude: un cheminement à découvrir , le bivouac, la passage du Portillon, la traversée du glacier, le franchissement du pas de Mahomet et enfin le sommet sur 360 degré un panorama extraordinaire  (et encore plus de  plaiser si comme nous vous êtes seul au sommet)
Cette magnifique ascension à ne pas sous estimer (c'est long des passages techniques sur glacier, un pas de II au pont de Mahomet) est incontournable pour tous les amoureux de la montagne pyréneene












Premier jour :
Première étape rallier l’Hospital de Benasque et la Besurta. Depuis Toulouse c’est un sacré périple, passage par le village de St Beat, pour ceux qui connaisse, vient ensuite le passage de la frontière espagnole puis le village de Bossost, Après avoir passé le tunnel de Vielha, un autre col cols a franchir pour rallier Castejon de Sos, et nous  voilà à Benasque. encore quelques kilomètres plus haut pour arriver au parking de L’hospital de Benasque (1710m). En été arrêt obligatoire pour prendre la navette ; hors saison encore quelques kilométres de route un peu défoncé pour accéder au terminus de la Besurta  (1900m)

, A 15h nous prenons le chemin en direction du refuge du Rencluse 
C'est parti , vous avez vu l'air décidé d'Eric Ca va pas rigoler
Le sentier jusqu’au refuge est bien marqué, bien empierré


 Après 45 minutes, nous arrivons au refuge Grande batisse en pierre un des plus grand si ce n’est le plus grnd des Pyrenees Pause devant le refuge 
Le refuge vu d'un peu plus haut



Nous commençons l'ascension en direction du Sud , vers le Portillon  La ça se complique plus de chemins mais une vague trace dans les eboulis puis que des caiilloux ça devient vite une rando très exigeante il faut s’aider parfois avec les mains , assurer ses appuis surtout avec du poids dans le sac On croise des cordées qui descende 

On s'arrête pour bivouaquer  juste sous le Portillon Faut pas rater l’emplacement de bivouac il n’y en a qu’un Exigu  (quelques autres emplacement un peu plus bas) mais super confort

Notre tente dans un ocean de cailloux  Pour Eric c’est le premier bivouak en montagne  mais quel bivouak…






J'ai pas de réseau 😠💣💀



Mais on a la vue
 


Moment inoubliables le silence , les jeux de lumière le crépuscule de la lune et de l’aube





Coucher a 8h30 commes les poules
C'est pas dans nos habitude mais pas de troquets a l'horizon
Paré pour la nuit J'ai oublié mon pyjama...



Fin du jour 1 Extinction des feux

Jour 2
 - -Réveil 6 h du mat, on partage une pomme super juteuse ( fait partie des petits moments simple mais magique en montagne)  puis décollage a la frontale  arrivés au portillon supérieur, (Viser le pluviometre pas de nuit on le voit pas ..)





Nous le traversons et basculons en Nord Est - nous continuons ensuite vers le glacier  ou plutôt ce qu’il en reste Le réchauffement climatique c'est pas du flan
Le jour se lève et la on savoure, parce que ça c’est les vrais moments magiques en montagne Voir photos avec superbes éclairages  . Le soleil et la lune se croisent
















Impossible de nous tromper de chemin jusqu'au sommet, il n'y a qu'à suivre les pas dans la glace et le pic devant nous !!

A cette époque plus d eneige que de la glace vive  Bonjour les chevilles il faut cramponner sérrieux









  Nous nous approchons du  col des Coronas -


On laisse les sacs et ascension finale jusqu'au sommet -
nous terminons avec le Pont Mahomet par deux pas aériens beaucoup de gaz des deux cotés pour enfin atteindre le sommet du  Pic d'Aneto, à 3404m d'altitude.
Le fameux Pont de Mahomet Pont étroit qui donne accès au pardis  C'est pas faux

Panorama vers l'Ouest


 Panorama vers le Sud et les lacs 
Une grande croix et diverses ornement occupent  le sommet

 






Nous profitons du panorama !! Seul au monde -



Nous redescendons ensuite par le m^me chemin jusqu’au col de CORONAS puis direction directe au Nord vers le   Pla des Aigualuts
 Viser   l’Ibon  de Salterillo  qu’on rejoint par la droite  pour retrouver un petit chemin qui nous amene au lac
On est toujours tout seul
 Cadre sauvage Les quadri commence a couiner et les peids d’Eric a éclairer



Un peu plus bas le Plan des Aigualuts se rapproche


On retrouve la foule



La cascade des Aigualuts

et le Trou du Toro  
Voir l'histoire de Norbert Casteret  qui découvre la source de la Garonne en versant du colorant et en retrouvant les traces a Artiga de Lin 
 Bien que les Aranais disent que la vrai source est dans le Val d'aran Une sombre histoire de distance  On va pas s'étaler on y passerais trop de temps 
 

Y a plus qu' aretourner a la voiture 
On engloutis 2 cocas au passage a la buvette de la Besurta 
Super week end
Dénivellé total: 1550m D+






























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire